AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  H E A R T •• M E S S E D [anatole]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 2
Date d'inscription : 25/02/2015
Localisation : Quelque part au calme
MessageSujet: H E A R T •• M E S S E D [anatole]   Lun 6 Nov - 21:55

Anatole

Odium Zachary

Ft. adachi tohru - persona 4

▸PRÉNOM(S) & NOM : Anatole, parce que c'était joli, ça cachait ce deuxième prénom, Odium, parce que on le sent quand on le prononce, ça laisse un goût amer dans la bouche, ça tranche les langues qui osent le prononcer, Zachary. ▸ÂGE : 17 ans ▸ORIGINES : Australiennes ▸CAPACITÉ : Electropathe, l'électricité, c'est son petit don. ▸GROUPE : Sigma ▸ANNÉE : 7ième ▸OPTION : Relationnel, responsable marketing même si il n'en a aucunement l'air, il aime les gens, il aime la compagnie, il aime parler. ▸ NIVEAU MAÎTRISE : D parce qu'il s’évertue à tout maîtriser.



Anatole sait ce qu'il fait, Anatole sait où il va. Anatole s'embrase, s'enflamme lorsqu'il parle de son pouvoir. C'est sa seule fierté. Anatole sait contrôler l'électricité : c'est un Electropathe. Anatole sait gérer son pouvoir, assez pour avoir l'année dernière passé son brevet D à la perfection. Oui, il n'y a encore pas si longtemps, il envoyait encore trop de jus aux objets électroniques, il n'était pas précis, il se dispersait. Un type T qui s'est finalement ressaisit pour prendre les choses en main et s'acharner jusqu'à finir sur les genoux, à bout, afin de prendre l'avantage sur son don. Et le fruit du dur labeur a finit par mûrir. Mais ce n'était pas assez, ce n'est jamais assez, n'est-ce pas, Anatole ?

Anatole est un électron libre, un grand penseur qui préfère la réflexion aux paroles, aux faits plutôt qu'aux doutes. Un cœur qui se préserve, enfermé dans une prison de verre incassable.

Anatole est l'image d'un monde qui se brise, de ses édifices qui ne tiennent plus. C'est le trou noir au milieu du ventre, Icare qui tombe du ciel sans ses ailes. C'est l'enfant qui s'efface, qui détruit sa propre innocence car sa réalité est différente, car les ombres s'accrochent à lui pour sans cesse lui susurrer des mots acides à l'oreille, l'extirper du peu de lumière qu'il entre-aperçoit au fond de son tunnel abyssal.

Anatole frôle de sa douceur, celle qui se cache entre les barreaux dorés, planant dans l'air dans sa voix de soie, il frôle un instant de son souffle, touche les âmes éteintes, suture les plaies meurtries, incapable de prendre le temps de panser ses propres plaies qui suintent encore. Il s'engouffre dans le fond de ses pensées, aspiré par le néant de son être qui se vide dans l'infortune.

Temptic_

Je vous aime, bisous


Dernière édition par Anatole O. Zachary le Lun 6 Nov - 23:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 2
Date d'inscription : 25/02/2015
Localisation : Quelque part au calme
MessageSujet: Re: H E A R T •• M E S S E D [anatole]   Lun 6 Nov - 21:56


Anatole.

Vestige d'un amour. Fruit d'une union. Union qui résonne comme le doux poison qu'on s'injecte dans les veines, impuissant face aux mots acides qui percutent les murs d'une maison qui pourrait être chaleureuse, qui pourrait respirer le bonheur d'un mariage. Si celui-ci avait été heureux. Anatole subit. Anatole comprend vite. Anatole se bouche les oreilles. Il n'a pas été désiré, il le sait, mais dans son âme d'enfant, il continue d'espérer que ses parents pourront un jour lui pardonner sa naissance. Et l'aimer. L'enfant qui se meurt au milieu d'un champs de bataille quotidien, qui reste le sujet de conversation qui controverse.

L'enfant, portrait craché de sa mère, s'isole, préfère disparaître de leur champs visuel pour éviter qu'un orage ne gronde, que la tempête de ces mots tranchants comme des couteaux ne s'abattent. Il fuit. Il préfère aller dehors, il respire, il change de personnalité. Il sort de son abysse, il rayonne. Il passe son temps avec elle. Elle lui fait découvrir le monde au travers de ses yeux qui brillent d'innocence, d'une galaxie infinie au milieu d'un trouble. Elle est le soleil au milieu des ténèbres qui l'entoure. Elle est la seule qui peut entrer dans son monde, qui peut briser sa bulle, celle qui peut rebâtir ses fondations en ruines.

Il lui a fallu plusieurs années pour tout rebâtir ; Anabeth était son rempart à la ve qu'il menait, loin des cris, loin de la douleur. Il vivait sous un parapluie qu'elle soutenait pour mieux respirer pour rester à l'abris du désordre mental qu'il s'infligeait toujours. Maais comme l'enfant malchanceux qu'il était, le destin avait décidé de l'envoyer dans l'abîme de souffrance.

Comme dans un film qui ne se termine pas toujours bien, le père de la petite voisine a une mutation et les voilà qu'ils déménagent pour partir à l'opposé, à des centaines de kilomètres de lui. Comme l'égoiste en plein caprice, il s'y est refusé. Il s'est opposé. Mais il n'aurait de toute façon, rien pu faire. Elle était déjà loin de lui. Elle avait emporté avec elle, son pauvre coeur meurtri, la douleur et le regret comme seules compagnes. Pourquoi le sort devait-il s'acharner.

Et puis un jour, sans crier gare, cet homme est apparu devant leur porte. Le père, comme toujours a été dédaigneux, mais la mère a accepter l'homme comme un présage de paix. Phantom de son nom, était une brume épaisse qui dégageait une certaine aura mélangée entre la fascination et l'effroi. Il avait attiré Anatole, qui buvait ses paroles.

Un enfant particulier, tiens donc ? Il ne manquait plus que ça pour lui asséner un nouveau coup brutal. Peut-être que pour Anatole, cela semblait être une opportunité. Vivre loin de la maison, durant une année, il ne pouvait plus vraiment s'en faire.

Mais tout ce qu'il avait lui restait entre les doigts, s'effilant au travers, glissant de ses mains pour s'évaporer. Il avait été une erreur d'après le père Zachary, une... "abomination". Un électropathe, une horreur. Heureux de pouvoir quitter le foyer, Anatole le chancelant partait pour Ulysse. Cela ne voulait pas dire qu'il allait pouvoir s'ouvrir au monde, bien au contraire. Dans son cœur résidait encore les blessures du passé, des démons qui allaient et venaient à chaque doses de bonheur qu'il goûtait. Son sourire, bientôt inexistant ne s'affichait plus de la même façon; il n'y avait plus rien, qu'un vestige du néant qui avait emporté dans sa tornade toutes les fondations du jeune Sigma.

Que lui resterait-il ? Un souffle sur sa flamme et tout prendrait fin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 50
Date d'inscription : 15/02/2015
MessageSujet: Re: H E A R T •• M E S S E D [anatole]   Lun 6 Nov - 23:55

Bienvenue Anatole !

Te voilà donc validé et prêt à jouer parmi nous ! Nous espérons que tu t'amuseras, que on personnage pourra progresser au sein de notre communauté ! Te voici donc chez les Sigmas, nos jolis verts !

Tu peux dès à présent aller t'ouvrir une fiche de liens, un journal, flooder et demander des partenaires pour rp !

Amuse toi bien sur WIT petit padawan, et que la force soit avec toi !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://whatever-it-takes.forumactif.com
 
H E A R T •• M E S S E D [anatole]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Messe d'adieu à notre frère Anatol
» [MULTI] The Witcher 3 Wild Hunt

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whatever it takes :: Prologue :: Présentations :: Validés-
Sauter vers: