AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A big noise | Jad

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
élève ; sweet potato
avatar
Messages : 29
Date d'inscription : 25/02/2015
Localisation : Quelque part au calme
MessageSujet: A big noise | Jad    Jeu 7 Déc - 14:31

plan b

Quoi de mieux en fait qu'avoir une journée de libre durant la semaine ? Le soleil réchauffait malgré ce mois de décembre. Anatole plaignait souvent les européens et en même temps il les enviait. La neige, il n'en avait vu que très peu et de rares fois, à la télévision. Il s'était demandé gamin si c'était aussi froid qu'on le disait.
Au moins, il le constatera un jour, lorsqu'il voyagera. Quoi qu'il en était, il était sorti pour aller au village, histoire de changer d'air et d'aller faire un petit tour à la confiserie et au salon de thé, endroit qu'il "vénérait" vu qu'ils y faisaient un thé à la lavande dont il raffolait.

Le chemin n'était pas très long, enfin, lorsque l'on quittait l'académie pour se rendre au village, il y avait deux chemins que l'on pouvait prendre ; une route dégagée où un bus passait ou un chemin boisé. Anatole choisissait le plus souvent le chemin boisé. Il avait une préférence pour la nature, un endroit qu'il trouvait paisible, silencieux et reposant. Et où il y avait trouvé refuge de nombreuses fois. Il ajustait les lunettes qu'il portait fréquemment, profitant en toute simplicité du chant des oiseaux et des douces odeurs parfumées aux notes musquées et sucrées.

Arrivé au village, Anatole prenait directement la rue principale pour se rendre à la confiserie, pour ensuite passer par le drugstore. Sa lecture n'était que primaire, mais il appréciait lire deux ou trois articles sans nul intérêt et faire quelques mots croisés. Trait typique de vieille femme ? Peut-être, mais il s'en foutait complètement. C'était un petit rituel qu'il méritait de droit.

Il entrait dans le drugstore, prenant machinalement le trajet du rayon magasines proche du comptoir, où il se mit à la recherche de son petit plaisir littéraire. Et pendant qu'il trouvait ce qu'il cherchait, un esclandre se fit entendre. D'une curiosité inconsciente, il tournait la tête vers le comptoir où un jeune-homme -un Ulyssien certainement- se mit à râler. Fallait avouer, il avait un peu sursauté le pauvre électropathe qu'il était.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 14
Date d'inscription : 04/12/2017
MessageSujet: Re: A big noise | Jad    Dim 10 Déc - 11:07


Arrivé récemment, Jad, était totalement perdu pour ne pas dire paumé. Il n'avait aucun repère, et se sentait échoué sur une île déserte, en quelque sorte c'était plutôt le cas. Comme un toxico, il se raccrochait aux paquets de cigarettes, Marlboro red, qu'il avait ramené, comme si ces quelques paquets représentaient toute la vie qu'il avait laissé derrière lui. Après tout, l'humain a peur de l'inconnu.

Laissant l'académie derrière lui, il se dirigeait vers le "centre ville" ou quelques boutiques y régnaient, et surtout, un drugstore. Après avoir tourné en rond une dizaine de minutes, il était content d'avoir trouvé son but ultime, à savoir un buraliste ou quoi que ce soit qui s'y apparente.

Jad n'aime et n'a jamais aimé la façon dont les gens pouvaient dévisager une nouvelle tête, ça se voyait que l'île vivait en petite communauté et que tout le monde se connaissait à peu près. Il avait senti les regards se braquaient sur lui à la seconde où il avait pénétré dans le drugstore. Il y avait une dizaines de personne qui se répartissait dans les magazines, la pharmacie, le tabac... Une dizaine de yeux fixaient sur lui c'était déjà trop. (même si ce n'était pas forcément vrai, jad a vraiment l'impression qu'on le fixe) Il se raidit immédiatement, provoquant le chaos, Jad était mécontent, les autres devaient l'être, devaient le laisser tranquille. Jad éprouvait un mélange de colère, d'appréhension, il avait envie de sortir en courant, de renverser les étagères. Pourtant en soi il ne s'était rien passé. Quelques personnes l'avaient dévisagé, rien de plus.
Jad il faut que tu passes outre, y'a rien, c'est des papis, des mamies, y'a rien bon sang, détourne le regard. T'es venu pour quoi ? Des clopes. Alors tu achètes tes clopes et tu te casses, rien de plus.
Comme quelqu'un qui essayait de se contrôler, il se cala dans la file du buraliste. Il ne pouvait s'empêcher de regarder autour de lui, par terre, de regarder si la queue avançait, en poussant un peu devant lui. Jad était comme ça : Tout de suite maintenant. Et cela s'accentuait avec ce stress qui sortait de n'importe où, il s'obstinait à ne vouloir aucun contact avec les autres.

Quand la personne devant lui se retourna pour lui demandé d'arrêter de le pousser, Jad haussa les sourcils.

" Vous n'avez qu'à avancer peut être. Ah mais non v'êtes sûrement aveugle ou juste con.  Vous ne voyez pas qu'y'a un espace de 20mètres entre vous et la personne suivante?! On a pas tous votre temps. "

Il soupirait. Il était blasé de ces personnes, il éprouvait de la haine envers elles. Et ces dernières reproduisirent cette haine.  Près de lui, un jeune homme le regardait, semi choqué semi interrogé. Il s'approcha, pointant son doigt sous son menton.

" T'as un problème peut être ?! Bah réponds t'as perdu ta lange ?! Connard. "

a big noise — B
(c)néo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
élève ; sweet potato
avatar
Messages : 29
Date d'inscription : 25/02/2015
Localisation : Quelque part au calme
MessageSujet: Re: A big noise | Jad    Sam 24 Mar - 0:26

plan b

Le sigma continue d’observer la scène, un peu perdu de l’ambiance qui s’ébranle. Visiblement, l’agresseur l’a pris pour victime, vu qu’il s’amène face à lui. Sans le lâcher du regard et incapable d’émettre le moindre son au travers la barrière de ses lèvres.

Mais Anatole est trop gentil, trop aimable pour répondre, trop incapable, sûrement. Le naïf au bord des ongles qu’il était qui pourtant, de temps en temps, pouvait se permettre de l’ouvrir, pousser sa gueulante et faire comme si il ne s’était jamais emporté. Voilà Anatole.

Il ne sait toujours pas prononcer un mot, devenu soudainement muet comme une tombe. Le “connard” de son interlocuteur -pouvait-on l’appeler ainsi ?- lui fit comme une claque mentale. Là, les sourcils du brun se froncent doucement, sans qu’il ne puisse le contrôler. Non mais, what the actual fuck ? C’était quoi ce binz ?

« Non mais, tu te permets de me traiter ? J’t’ai rien fait, j’te signale. »

Il s’étonne lui-même intérieurement de son ton si agressif envers le mec devant lui. Eh merde, voilà, ce qu’il craignait. S’emporter alors qu’il n’en avait aucune envie, même si il se sentait attaqué. Oh oui, on aurait très bien pu dire que le Sigma était une loque, une fucking loque. Enfin, selon les apparences seulement.

C’était une catastrophe, une véritable catastrophe. Et tout s’écroulait, c’était franchement flippant. Poisse !

Il ne détourne pas le regard, l’humeur de son agresseur se déteigne petit à petit sur lui, sans qu’il ne puisse mettre un frein à cette chute longue et qui pourrait, facilement, se terminer assez mal. Zen Anatole, ZEN. Que faire lorsque l’on perd toute notion de réflexion, lorsque l’on perd son cerveau.

C’est qu’la loque, elle a du mordant en fait ! Il attendit une quelconque réaction, si il devait s'attendre à s’en ramasser une, ou ne faire que répliquer à des joutes verbales auxquelles il ne pouvait pas faire abstraction. Ah, quelle misère !


————————



   
a n a t o l e

   

(c) Myuu.BANG!

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: A big noise | Jad    

Revenir en haut Aller en bas
 
A big noise | Jad
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whatever it takes :: Village :: Drugstore-
Sauter vers: